Dans "The Voice ", Tarik a fait pleurer Vianney avec son slam

Mathilde Pereira Karsenti
·Journaliste rédactrice au service Culture
·1 min de lecture
Tarik, 21 ans, lors des auditions à l'aveugle de "The Voice" saison 10, le 13 février 2021.  (Photo: Lionel Guericolas / TV / Bureau233)
Tarik, 21 ans, lors des auditions à l'aveugle de "The Voice" saison 10, le 13 février 2021. (Photo: Lionel Guericolas / TV / Bureau233)

MUSIQUE - La dixième saison de “The Voice” vient de débuter sur TF1 et les auditions à l’aveugle sont en cours. Et, une prestation a sans doute retenu votre attention ce samedi 13 février: celle de Tarik. À tout juste 21 ans, cet étudiant en kiné et passionné de musique est le premier à faire du slam dans l’émission.

Après avoir interprété “Chemins de traverse” de Grand Corps Malade et fait buzzer Marc Lavoine, le jury lui demande de chanter l’une de ses compositions personnelles. “Mon chéri”, c’est le titre très fort sur le thème de l’avortement que Tarik a choisi laissant bouches bées les jurés. Pour Le HuffPost, le jeune artiste est revenu sur cette prestation riche en émotions ainsi que son parcours.

Audition à l’aveugle

Sur les quatre jurés, seul Marc Lavoine s’est retourné. Et c’est déjà un immense privilège pour Tarik: “Le scénario était impensable, au fond de mon cœur je voulais qu’ils se retournent c’est évident, mais j’étais déjà tellement fier d’être sur les plateaux. Lorsque Marc s’est retourné, ce fut incroyable”, confie-t-il. Avant d’ajouter, “c’est vraiment le rêve dans le rêve.”

Florent Pagny et Amel Bent ont, en effet, vu en lui de grandes ressemblances avec Grand Corps Malade. “Je ne me suis pas retournée, car c’est un artiste que je connais très bien et j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de similitudes dans vos fréquences de voix. Je suis heureuse que tu sois dans l’aventure avec notre maître des mots ”, explique Amel Bent à la fin de sa prestation.

Le choix ...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.