Dans son discours, Macron a encore oublié le monde de la culture

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Une salle de concert vide à Rotterdam, aux Pays-Bas
Une salle de concert vide à Rotterdam, aux Pays-Bas

SPECTACLE - “Retrouver le plaisir de nous divertir, de nous cultiver”... mais dans quelles conditions? Lors de son allocution ce dimanche 14 juin, Emmanuel Macron a annoncé le passage de l’Île-de-France en zone verte et la réouverture de toutes les crèches, écoles et collèges. Mais s’il y a un secteur (parmi d’autres) dont il n’a pas parlé, c’est le monde de la culture.

“Dès demain, nous allons pouvoir tourner la page du premier acte de la crise que nous venons de traverser. Retrouver le plaisir d’être ensemble, de reprendre pleinement le travail, mais aussi de nous divertir, de nous cultiver”, a assuré le président lors de son discours d’une vingtaine de minutes enregistré depuis l’Élysée. Un extrait notamment repartagé par le ministre de la Culture Franck Riester sur son compte Twitter.

Oui mais voilà, si Emmanuel Macron semble convaincu que “nous allons retrouver pour partie notre art de vivre, notre goût de la liberté”, cela devra se faire tout en respectant les mesures de distanciation sociale et en évitant “au maximum les rassemblements” qui “resteront très encadrés”. Mais pour une grande partie du monde de la culture, cela est tout simplement incompatible avec l’essence du spectacle vivant. Et les annonces attendues d’un “déconfinement total” ne sont pas venues.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

“Le président a raison de dire qu’on n’efface pas les traces de l’Histoire de France. Dommage en revanche de ne pas avoir évoqué des perspectives pour le milieu culturel et du spectacle”, souligne ainsi le maire de Nice et ancien ministre de l’industrie Christian Estrosi. “Pas un mot sur la culture ce soir dans le discours de Macron”,...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles