Les Danois votent massivement «oui» pour rejoindre la politique de défense de l'UE

Les électeurs danois ont voté « oui » à la politique européenne de Défense et ont ainsi décidé ce mercredi 1er juin de fermer une parenthèse de trente ans. Trente années au cours desquelles le petit pays scandinave avait obtenu une dérogation au sein de l’Union européenne. Désormais, le Danemark va participer aux décisions européennes en matière de défense.

C’est un vote qui referme une page de trente ans, une page ouverte en 1992. Le Danemark avait alors cette année-là fait trembler l’Europe sur ses fondations, en rejetant le traité de Maastricht. À l’époque, Copenhague avait accepté de voter une seconde fois et de ratifier le traité, en obtenant une série de dérogations dans plusieurs domaines.

Depuis, le Danemark a cultivé sa différence au sein de l’UE, en rejetant l’euro, et en refusant à deux reprises, par référendum, de renoncer à ces dérogations dans le domaine des affaires intérieures et de justice. Avec ce vote, le Danemark va donc rejoindre la politique de Défense de l’Union et pourra par exemple participer à des missions militaires sous le drapeau européen.

Comment expliquer ce revirement ? Sans doute par la guerre en Ukraine, qui a bousculé bien des acquis en Europe, dans le domaine de la Défense. Les pays relèvent leurs budgets militaires, la Suède et la Finlande demandent à rejoindre l’Otan. Et le Danemark met fin à sa dérogation européenne.

Les chefs de l'Union européenne Ursula von der Leyen et Charles Michel ont salué le vote « historique » du Danemark.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles