Danielle Mitterrand : ce qu'elle disait à ses fils à propos de Mazarine Pingeot

·1 min de lecture

Elle a longtemps été élevée dans le secret avant d'être officiellement reconnue par son père, alors qu'elle avait neuf ans. Mazarine Pingeot, fruit de l'histoire d'amour entre François Mitterrand et sa maîtresse, Anne Pingeot, vit hors du cercle familial de son père jusqu'à la mort de ce dernier en 1996. Alors âgée de 21 ans, elle rencontre pour la première fois ses demi-frères, Gilbert et Jean-Christophe, les fils de l'ancien président et de Danielle Mitterrand. C'est d'ailleurs cette dernière qui insiste pour que l'enfant née de l'adultère de son mari soit présente aux obsèques, et rejoigne la famille. "Depuis qu'on connaissait son existence et jusqu'à la fin, maman nous disait sans cesse 'sa place est parmi nous', 'elle est la bienvenue', 'elle n'est responsable de rien, la pauvre chérie'", se souvient Gilbert Mitterrand dans les pages de L'Obs. Peu avant le décès de François Mitterrand, Danielle Mitterrand prévient encore une fois ses enfants : aux obsèques de leur père, "Mazarine doit être là". Alors, le 11 janvier 1996, jour des funérailles, Mazarine Pingeot est bien là, dans l'avion militaire qui amène la famille vers Jarnac, où va être enterré François Mitterrand. Si Anne Pingeot et Danielle Mitterrand sont absentes, elle fait le voyage avec ses deux demi-frères, Gilbert et Jean-Christophe, qu'elle rencontre pour la première fois. "J'avais envie de la protéger", se souvient Gilbert, de 25 ans son aîné. "J'ai été très heureuse (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Emmanuel Macron fâché avec Edouard Philippe ? Ce que le président ne supporte pas du tout
Emmanuel Macron influencé par son épouse Brigitte ? "J'écoute tout ce qu'elle dit"
Emmanuel Macron traité d'imbécile : la grosse bourde de Sibeth Ndiaye à l'Elysée
Mazarine Pingeot : ce "rituel mortifère" de la fille de François Mitterrand avec son père
Emmanuel Macron : cette soudaine volte-face sur les vaccins