Daniel Cohen : "L'objectif d'une réforme des retraites doit être de rendre le système plus protecteur"

Rencontré vendredi dans son bureau de l'École normale supérieure, l'économiste Daniel Cohen analyse en détail la réforme proposée par le gouvernement d'Emmanuel Macron. Et la remet en perspective. L'économiste est d'accord avec le principe de la réforme mais estime que le gouvernement a commis trop d'erreurs. "Je suis pour une couverture universelle mais à la condition, indispensable, de corriger les inégalités que le nouveau système va introduire", estime-t-il.
Sur un plan général, êtes-vous favorable à cette réforme ?
Je fais le même constat que beaucoup d'analystes. Les Français sont inquiets pour leur retraite, en partie parce que le système actuel est anxiogène. L'objectif premier d'une réforme des retraites doit être de rendre le système plus protecteur, plus rassurant. Un tiers de Français sont polypensionnés, qui ne savent pas à quelle sauce ils seront mangés lorsqu'ils arrêteront de travailler. Donc, oui, je suis pour une couverture universelle mais à la condition, indispensable, de corriger les inégalités que le nouveau système va introduire! Les enseignants, par exemple, sont les premières victimes potentielles du nouveau régime, touchant peu de primes qu'ils pourraient transformer en points. Ils ont besoin de garanties fermes qu'ils ne seront pas les perdants du nouveau système. Le principal mérite à mes yeux d'un système par points est de permettre d'accompagner les mobilités de carrière que le nouveau monde multiplie. Un praticien hospitalier, médecin ou inf...


Lire la suite sur LeJDD