"Danger": les progrès dans la lutte contre le Sida freinés par les crises mondiales

Les crises mondiales actuelles, parmi lesquelles la crise du Covid-19, la guerre en Ukraine et la crise économique, freinent les progrès dans la lutte contre le Sida, alerte Onusida.

La pandémie de Covid-19 et les autres crises mondiales actuelles ont eu pour conséquence de freiner les progrès faits dans la lutte contre le sida, a alerte l'Onusida dans son rapport annuel, intitulé "danger". Si les nouvelles infections au VIH dans le monde ont continué de baisser l'année dernière (de 3,6% comparé à 2020), il s'agissait de la plus petite réduction depuis 2016. "Ces deux dernières années, les crises multiples et simultanées ayant secoué le monde ont eu un impact dévastateur sur les personnes infectées par le VIH, et ont fait reculer la réponse du monde face à la pandémie de sida", alerte ce rapport, publié à l'occasion de l'ouverture de la Conférence internationale sur le sida, se tenant à Montréal, au Canada.

Test rapide de dépistage du sida le 3 décembre 2021 à Caracas (AFP/Archives - Yuri CORTEZ)
Test rapide de dépistage du sida le 3 décembre 2021 à Caracas (AFP/Archives - Yuri CORTEZ)

Guerre en Ukraine et crise économique

Le Covid-19 a notamment perturbé l'accès aux traitements et aux services de prévention. La guerre en Ukraine, et la crise économique en résultant, ont de leur côté provoqué des assèchements ou redirections de fonds. Le nombre de personnes séropositives ayant accès à un traitement a bien continué d'augmenter en 2021, mais seulement de 1,47 million, comparé à 2 millions les années précédentes. C'est la plus petite augmentation depuis 2009. Les populations les plus fragiles sont les plus touchées, souligne le rapport. "Dans certains pays, ce sont les pauvres qui manquent d'accès. Dans d'autres, ce sont les minorités ethniques, comme en Grande-Bretagne, où la réduction des nouveaux diagnostics est plus importante pour les personnes blanches que noires", a déclaré lors d'une conférence de presse la directrice exécutive de l'Onusida, Winnie Byanyima.

Un patient atteint du sida dans un hôpital à Bangui le 27 janvier 2022 (AFP/Archives - Barbara DEBOUT)
Un patient atteint du sida dans un hôpital à Bangui le 27 janvier 2022 (AFP/Archives - Barbara DEBOUT)

650.000 décès en 2021

Environ 1,5 million de nouvelles infections au VIH ont été déplorées en 2021, soit plus de 4.000 personnes par jour. Et 650.000 personnes sont mort[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles