Le Danemark vote pour revenir dans le giron de la défense commune de l'UE

Presque 67% de de Danois ont dit oui à l'adhésion à la politique de défense commune de l'UE, après trois décennies durant lesquelles ils avaient choisi de s'en écarter.

La guerre en Ukraine oblige les Européens, y compris donc le Danemark, à repenser leur défense.

Un des exemples de ce changement est la demande historique d'adhésion à l'OTAN de la Finlande et de la Suède voisines.

"Ce soir, le Danemark a envoyé un signal très important, a déclaré Mette Frederiksen, la Première ministre danoise . A nos alliés en Europe et à l'OTAN, et à Poutine. Nous montrons que lorsque Poutine envahit un pays libre et menace la stabilité de l'Europe, nous nous serrons les coudes."

Les électeurs danois ont donc voté pour abolir ce qu'on appelle l'opt-out, une exception concédée il y a trois décennies à Copenhague pour permettre l'adoption à l'époque du traité de Maastricht.

La chef de l'UE, Ursula von der Leyen, a salué le résultat en déclarant dans un tweet que la décision du Danemark était un "message fort d'engagement envers notre sécurité commune, le Danemark et l'Union européenne en bénéficieront."

En raison de l'opt-out du Danemark , Copenhague ne participe pas, depuis 1993, à la politique étrangère de l'UE en matière de défense et ne fournit pas de troupes aux missions militaires de l'UE. Cette situation va maintenant changer.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles