Comment le Danemark veut renvoyer les demandeurs d'asile syriens

·1 min de lecture

Les services d’immigration danois qui estiment que la capitale syrienne est devenue stable, veulent suspendre les titres de séjour temporaires, et inciter à partir les Syriens. C’est le seul pays en Europe qui a pris cette décision. Explications.

Depuis 2019, le Danemark est en proie à des débats houleux sur le statut des demandeurs d'asile syriens, qu’il souhaite abroger. Mardi 28 avril, six hommes ont été arrêtés, dont au moins deux Syriens, dans un coup de filet antiterroriste, pour avoir rejoint le groupe État islamique, a annoncé la police. Dans ce climat de défiance – alors que le pays a déclaré que le terrorisme était sa principale menace – les services d’immigration continuent leurs efforts pour limiter les renouvellements de titres de séjour, au risque de créer un amalgame.Mattias Tesfaye, ministre de l’immigration et de l’intégration, lui-même fils de réfugiés Éthiopiens, est à la manœuvre, faisant du Danemark le premier pays d’Europe à demander le retour des exilés syriens. " Depuis mai 2018, les autorités syriennes contrôlent pratiquement toute la ville de Damas et sa province, et il n’y a eu aucun incident de sécurité majeur dans la région " a-t-il récemment déclaré.En attendant, cette décision a suscité une vive polémique dans le pays. D'autant que le Conseil danois des réfugiés a rappelé les graves risques toujours encourus par la population au royaume de Bachar Al Assad, qui en 2017 utilisait des armes chimiques contre son peuple.Une sécurité toute...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Immigration et terrorisme : comment sortir de l’impuissance

Comment la réforme de la première année de médecine a déçu les étudiants

Amazon Future Engineer : comment le géant du e-commerce s'infiltre dans les écoles

Méfiance envers le vaccin AstraZeneca : comment éviter le gâchis de doses ?

Comment combattre le néolibéralisme ? Débat entre François Boulo et Pierre Jacquemain