Le Danemark suspend les titres de séjour temporaires de plusieurs centaines de Syriens

·2 min de lecture

Le Danemark estime que Damas et sa province sont aujourd'hui stabilisés et a donc décidé de suspendre les titres de séjour temporaires de plusieurs centaines de Syriens. Le Danemark est le premier pays européen à ordonner le retour des réfugiés syriens. Il a ainsi suspendu les titres de séjour temporaires de plusieurs centaines de Syriens de la province de Damas pourtant sous l'autorité du régime dictatorial de Bachar el-Assad. La situation a récemment été illustrée publiquement par l'histoire d'Aya.

La situation a été illustrée dans les médias par l'histoire d’Aya. Elle a 19 ans. C'est une « élève brillante », selon le directeur de son lycée de la petite ville danoise de Nyborg. Ses deux frères ont fui le service militaire et obtenu le statut de réfugié au Danemark.

Après avoir subi pressions et menaces, le reste de la famille a été forcée de les rejoindre au Danemark en 2015. Ils n'ont cependant obtenu qu'un permis de séjour temporaire. Il y a 10 jours, la jeune fille reçoit un mail de l'office des migrations lui informant que ce permis expiré ne lui serait pas renouvelé.

À lire aussi : Syrie: «Presque 60% de la population se demande comment elle se nourrira demain»

Selon les chiffres de l'office des migrations, 170 réfugiés syriens auraient ainsi perdu leur titre de séjour l'année dernière. Ils sont déjà 84 dans ce cas, uniquement sur les mois de janvier et février 2021. Un message lancé sur les réseaux sociaux par le directeur du lycée d'Aya, partagé 10 000 fois, a rendu la situation publique.

Malgré la polémique, le ministre danois de l'Immigration maintient sa position : de son point de vue il n'y a aucun incident de sécurité majeure dans la région. Le Conseil danois des réfugiés rappelle, lui, les graves risques toujours encourus par la population sous l'autorité de Bachar el-Assad.

À lire aussi : «La grande majorité des réfugiés syriens en Turquie souhaite y rester»