Danemark: signature d'un accord historique pour mettre en place une taxe carbone sur l'élevage

Le Danemark va mettre en place en 2030 une taxe carbone sur l'élevage, responsable comme d'autres secteurs de l'économie d'émissions de gaz à effet de serre qui causent le réchauffement de la planète. Après cinq mois de négociations ardues, le gouvernement tripartite est arrivé à un compromis avec les représentants des agriculteurs et les défenseurs de l'environnement. C'est un accord historique pour ce pays scandinave et une première dans le monde.

Les zones agricoles couvrent deux tiers du territoire du Danemark, gros exportateur de porcs et de produits laitiers. Et l'agriculture est responsable de 30 % des émissions de gaz à effet de serre du pays.

Il était donc temps de décarboner les fermes, explique Torsten Hasford, du groupe de réflexion pro-climat Concito, au micro de Lucile Gimberg, du service environnement : « Notre production d'énergie a évolué, elle est passée du charbon aux éoliennes et aux panneaux solaires. Nous achetons des voitures électriques. Nos industries disent aussi au revoir au charbon, au gaz et au pétrole et utilisent de l'électricité à la place. Mais avec l'agriculture, ça restait difficile. Cet accord, c'est donc une façon de forcer le monde agricole à trouver des solutions pour réduire ses émissions. »

Il faudra compter 16 euros par tonne de CO2 émise à partir de 2030, puis 40 euros à partir de 2035. Les agriculteurs ont signé et cela leur laisse le temps de se retourner.

L'accord prévoit aussi un fonds de 40 000 milliards de couronnes danoises pour transformer des terres agricoles en forêts, restaurer des zones humides et réduire les rejets d'azote liés à l'agriculture.


Lire la suite sur RFI