Danemark : près de Copenhague, une harmonieuse cité-jardin enchante ses habitants

De petites maisons bâties dans les années 1960, réparties dans des vastes cercles découpés en parts égales font rêver les Danois. Ce n’est pourtant pas un habitat extraterrestre, mais bien les lotissements circulaires de la banlieue de Copenhague. Vu du ciel, il s’agit d’un panorama d’une parfaite harmonie. Les cercles sont ensuite divisés en rayons. Un couple y a acheté une résidence secondaire il y a 39 ans avec notamment une maison de 50 mètres carrés. "C’est la liberté ici. Et puis c’est calme. (…) Ici, moi, je suis heureuse", se réjouit Jens Tharp, retraitée. Des règles à respecter Cette cité-jardin date de 1964. A l’époque, la commune de Copenhague proposait ces parcelles à prix modéré, et ciblait les classes populaires vivant en appartement dans la capitale danoise. L'esprit est resté. Avec la crise du Covid-19, la demande y est même de plus en plus forte. Il est interdit de revendre les maisons au-dessus de 30 000 euros. Autre obligation : respecter les règles édictées par l’architecte en 1964. "L’allée située devant la maison ne doit pas mesurer plus de 80 cm", explique par exemple Christian Ribert Moller, de l’association La ville des jardins.