Publicité

Damien Chazelle : « La première fois que j’ai vu « Les parapluies de Cherbourg » ça a été un coup de foudre »

Si les acteurs américains brillent par leur quasi-absence au Lido cette année, le duo chéri de Hollywood, Damien Chazelle, président de cette 79e édition de la Mostra et son inséparable Justin Hurwitz ont offert à leurs fans un moment privilégié le temps d’une masterclass incubée par la Maison Cartier, mécène du festival de cinéma vénitien intitulé « The Art and Craft of Cinema ».

À lire aussi Mostra de Venise : Damien Chazelle et les membres du jury apportent leur soutien aux Iraniennes

Toujours très discrets, le réalisateur et le compositeur multi-oscarisés de « La La land » se sont prêtés à l’exercice d’un dialogue intime, véritable plongée dans le processus de création de leurs films à l’instar de « Whiplash », « First Man » ou « Babylon ».

Leur rencontre à Harvard

Tout commence à Harvard, quand ils commencent leurs études. Justin est à la recherche de musiciens pour son groupe « Chester French » et entend parler d’un incroyable batteur qui a raflé tous les prix au lycée. Damien débarque à l’audition. Malgré la présence d’un sérieux concurrent, l’étudiant sera finalement retenu. Toute ressemblance avec « Whiplash »…

C’est le début de leur amitié et de la collaboration jamais interrompue entre les deux nouveaux compères qui partagent désormais la même chambre d’étudiant. « J’écrivais des scripts dans mon coin, et toi, tu composais tes musiques de l’autre côté de la chambre », témoigne Damien Chazelle. Le cinéma est arrivé en premier dans ma vie. La musique, p...


Lire la suite sur ParisMatch