Damien Abad, Philippe Juvin, Christelle Morançais... Ces personnalités LR pressenties pour rejoindre Macron

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Ils ne sont pas d'accord avec la ligne du parti. D'un côté, le président des Républicains, Christian Jacob, a réaffirmé sa volonté de ne pas rejoindre la majorité d'Emmanuel Macron et a fait voter une motion en conseil stratégique qui affirme que les Républicains « porte[nt] [leur] propre voix : celle d'une droite indépendante et populaire qui doit exister par elle-même ». De l'autre, plusieurs élus locaux Les Républicains  qui lorgnent de plus en plus du côté du chef de l'Etat. Voici ce que l'on sait.

Lire aussi - Présidentielle : après une élection attendue, le second quinquennat d'Emmanuel Macron s'annonce plus périlleux

Damien Abad

Sa fonction : député de l’Ain et président du groupe Les Républicains (LR) à l’Assemblée nationale

Pourquoi son nom est cité. Le député de l’Ain a refusé de voter mardi la motion de son parti qui réaffirmait « l’indépendance » de LR face à Emmanuel Macron. Le Figaro a également révélé un un rendez-vous ayant eu lieu la semaine dernière à l’Élysée entre lui et Thierry Solère, conseiller politique auprès d’Emmanuel Macron qui s’occupe d’attirer les personnalités de droite dans le giron de la majorité. Une rencontre qui « reste de l'ordre de l'échange de vues », selon l’entourage de Damien Abad cité par l'AFP.

Son dernier message sur les réseaux sociaux. Un tweet publié le soir du 2e tour à 20h16. « J’adresse mes sincères félicitations à Emmanuel Macron. Ce soir, la France a fait un choix clair. Dans l’intérêt de notre pays et pour les Français, ...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles