Notre-Dame de Paris : la quête des chênes centenaires pour construire la future flèche

C'est un curieux casting forestier. Dans la forêt de Conches-Breteuil dans l'Eure, l'équipe chargée de la reconstruction de la flèche de Notre-Dame de Paris, détruite dans l'incendie de 2019, observe les chênes centenaires. Le but ? Dénicher des arbres aux mensurations parfaites pour construire les 2000 pièces de bois qui seront nécessaires à la reconstruction. "On a un diamètre de 65 centimètres sur 65 centimètres. Ce qui va être important pour nous pour faire les pièces de la charpente, ce sont les dimensions demandées. Il faut regarder le diamètre de la grume", raconte Axel de Genouinnac, charpentier dans l'Orne. Ce choix des plus beaux arbres fait naître une grande émotion. "C'est comme si le charpentier qui était mort il y a quelques centaines d'années, nous disait l'aventure qu'il avait vécu à cette époque-là", souffle François Auger, architecte du patrimoine.