Notre-Dame de Paris : le ministre de la Culture et la Fondation Notre-Dame de Paris continuent d'appeler aux dons

franceinfo avec AFP
La Fondation du patrimoine, l'un des quatre organismes autorisés à lever des fonds, estime avoir fait le plein de dons. Ce n'est pas l'avis du ministre de la Culture et d'une autre fondation, qui redoutent un décalage entre promesses et dons effectifs.

"Il est beaucoup trop tôt pour conclure que nous avons suffisamment d'argent ou même trop d'argent pour restaurer Notre-Dame de Paris." Lors d'un déplacement sur le site de la cathédrale meurtrie, mercredi 15 mai, le ministre de la Culture Franck Riester a déclaré qu'il fallait continuer à donner de l'argent pour les besoins de la restauration du prestigieux monument parisien.

La Fondation du patrimoine, l'un des quatre organismes autorisés à lever des fonds pour la restauration de la cathédrale, a pourtant annoncé mardi qu'elle fermait sa collecte, estimant qu'elle avait "fait le plein" avec 218 millions d'euros, pour 220 000 donateurs. Franck Riester a "pris acte de cette décision unilatérale" d'arrêter la collecte avant d'ajouter qu'il était "beaucoup trop prématuré [de] prendre une décision pareille".

Même si la promesse de dons est aujourd'hui autour de 850 millions d'euros, il est beaucoup trop tôt pour conclure que nous avons suffisamment d'argent ou même trop d'argent pour restaurer Notre-Dame de Paris.

Franck Riester, ministre de la Culture

Le ministre a notamment invoqué deux raisons pour justifier son appel : l'écart possible entre les promesses de dons et les dons réels et l'impossibilité, encore aujourd'hui, d'évaluer le coût final des travaux. La souscription se poursuit donc sous la houlette de la Fondation de France, du Centre des monuments nationaux et de la Fondation Notre-Dame.

"La collecte (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi