Notre-Dame de Paris : Emmanuel Macron maintient le délai d’avril 2024 pour une reprise du culte

Le président de la République s’est rendu sur le chantier de Notre-Dame de Paris, jeudi 15 avril, soit deux ans jour pour jour après l’incendie qui l’a en partie détruite. Emmanuel Macron a maintenu le délai d’avril 2024 pour une reprise du culte a minima dans la cathédrale du centre de Paris. Auteure de Notre-Dame, l’âme d’une nation, Agnès Poirier est sur le plateau du 23h. La cathédrale “a connu beaucoup de choses en neuf-cents ans, mais c’est la première fois qu’elle est fermée”, souligne-t-elle. Bientôt “hors de danger” Pour elle, l’incendie est peut-être l’occasion de “nous la rendre pas plus belle, mais différente : plus lumineuse, restaurée à l’intérieur”. Jérémie Patrier-Leitus, directeur de la communication de l’établissement public chargé de la restauration de la cathédrale, explique qu’“aujourd’hui, on achève la phase de sécurisation, qui a consisté à consolider l’édifice”. À partir de là, “on pourra dire formellement que la cathédrale est hors de danger”.