Notre-Dame de Paris : les charpentiers travaillent à stabiliser l'édifice

De l’extérieur, Notre-Dame de Paris semble sauvée. Pourtant, la cathédrale est encore très fragile et toujours sous le coup d’un arrêté de péril imminent. Il faut stabiliser la structure et solidifier les voûtes. Des tâches confiées aux charpentiers. Pour consolider l’édifice, ils posent des cintres provisoires, comme un squelette de bois. "Cela va se composer sur deux cintres. Vous avez le premier là-haut, qui est installé. On va remettre exactement le même en face. La grosse pièce noire que vous voyez en haut c’est une couronne. Tout va se rattacher en haut", indique Yves Marcel, charpentier chez Les Bras Frères. En chantier jusqu’en 2024 L’opération sera répétée sous les soixante voûtes de la cathédrale. Un travail de précision, fierté de ces charpentiers. "On peut souffler un bon coup, être soulagés, en disant que l’on n'a pas travaillé pour rien", confie Yves Marcel. Deux ans après l’incendie, la mise en sécurité a déjà coûté près de 165 millions d’euros. Les travaux devraient se poursuivre jusqu’en 2024.