Notre-Dame de Paris a 20 ans: "Personne ne voulait se lancer dans une aventure aussi dangereuse"

Il est venu le temps des cathédrales. Et celui de fêter les vingt ans de la comédie musicale Notre-Dame de Paris. Du 21 décembre au 6 janvier, le célèbre spectacle de Luc Plamondon et Richard Cocciante revient au Palais des Congrès. C’est dans cette salle parisienne qu’il a été créé avant de connaître dans le monde entier, et d’une manière ininterrompue, un succès considérable.

Début des années 1990. Auréolé du succès de la nouvelle version de Starmania (3 millions de spectateurs à Mogador), Luc Plamondon rêve d’adapter Notre-Dame de Paris en comédie musicale. En relisant Victor Hugo, il annote certains chapitres. Lorsque Esmeralda donne à boire à Quasimodo, il écrit dans la marge "Belle" en référence au beuglement que pousse Anthony Quinn/Quasimodo dans la version de Jean Delannoy avec Gina Lollobrigida dans le rôle d’Esmeralda.

Pour la musique, le parolier fait appel au chanteur Richard Cocciante: "Au début, j’ai été un peu méfiant, parce que je me suis dit que c’était une histoire tellement belle, d’un auteur tellement important, que je voulais être sûr d’être à la hauteur, de pouvoir affronter cette œuvre", raconte celui-ci. "On s’est mis à travailler. J’avais de côté une dizaine de thèmes que je ne voulais pas utiliser dans ma discographie personnelle. Il y avait là quasiment tous les thèmes principaux de Notre-Dame de Paris!"

"On se voyait à...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles