Notre-Dame de Paris: à l'arrêt, le chantier a été la cible de voleurs de pierres

1 / 2

Notre-Dame de Paris: à l'arrêt, le chantier a été la cible de voleurs de pierres

De mésaventure en mésaventure. Interrompu à plusieurs reprises en raison de risques de contamination au plomb et d'une météo peu clémente, le chantier de restauration de Notre-Dame de Paris a été une nouvelle fois stoppé. Lundi 16 mars, le général Jean-Louis Georgelin, président de l'Etablissement public a annoncé que toutes les opérations étaient suspendues pour une durée indéterminée en raison des mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du coronavirus.

"Les installations de décontamination existantes ne permettent pas de garantir de manière suffisante la mise en oeuvre des règles de sécurité relatives au coronavirus pour ceux travaillant sur ce chantier", a-t-il expliqué.

Notre-Dame, "un fantasme"

Si le chantier reste surveillé 24h/24 par des gardiens, il attise toutefois la curiosité des pilleurs. Mardi en début de soirée, deux hommes en état d'ébriété ont ainsi été interpellés dans l'enceinte de la cathédrale après avoir subtilisé des pierres de l'édifice, rapporte Le Parisien.

"Notre-Dame a toujours été un fantasme. Il y a un marché noir. On trouve des pierres de la cathédrale en vente sur eBay. Sauf que ce sont des fausses", assure au quotidien le porte-parole de Notre-Dame, André Finot, qui raconte avoir reçu après l'incendie "des centaines de lettres de gens qui voulaient récupérer un bout de charbon des décombres".

Alors que les deux hommes ont été placés en garde à...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi