Notre-Dame : l'Unesco propose son aide pour "une expertise à très court terme sur l'évaluation de la structure, des matériaux"

franceinfo
La directrice générale de l'Unesco, Audrey Azoulay, souhaite que son organisation vienne en aide à la France dans le chantier qui s'annonce.

Les experts de l'Unesco vont aider les autorités françaises à évaluer les dégâts sur la cathédrale Notre-Dame de Paris après le terrible incendie de lundi 15 avril, a confirmé mardi sur franceinfo Audrey Azoulay, directrice générale de l'Unesco.

>> Incendie à Notre-Dame de Paris : suivez notre direct

Audrey Azoulay a proposé "une expertise à très court terme sur l'évaluation de la structure, des matériaux" mais les experts de l'Unesco pourront aussi aider à mettre en œuvre "les mesures qu'il faut prendre dans les 72 heures après de tels sinistres", rappelant que l'Unesco "en a l'expérience dans d'autres endroits du monde".

"La France a beaucoup soutenu l'Unesco lorsque nous allions au chevet d'autres merveilles de l'Humanité détruites par des guerres, des désastres naturels, la solidarité doit jouer dans l'autre sens. Nous sommes aux côtés de la France avec cette expertise-là", a conclu la directrice de l'organisation qui avait classé la cathédrale Notre-Dame au patrimoine mondial de l'Unesco en 1991.

Dès lundi, l'ancienne ministre française de la Culture avait tweeté que l'Unesco se tient aux "côtés de la France pour sauvegarder et réhabiliter ce patrimoine inestimable".

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi