Notre-Dame en danger face à des vents de plus de 90 km/h ?

La structure de la cathédrale pourrait être en danger face à des vents de plus de 90 km/h selon un expert, auteur en 2016 d'un rapport sur les risques d'incendie à Notre-Dame.

Après la pluie, le danger viendrait-il du vent pour Notre-Dame? La résistance de la structure de la cathédrale Paris à des vents violents a nettement diminué depuis l'incendie qui l'a ravagée il y dix jours, s'inquiète le professeur Paolo Vannucci, spécialiste de mécanique et bon connaisseur du bâtiment.

"On a mesuré une diminution de 60% de la résistance au vent. La structure a changé. Une partie de cette structure n'existe plus, la toiture a disparu, ainsi qu'une partie de la voûte. Cet effondrement d'une partie de la voûte a causé les dommages les plus importants" pour l'équilibre du bâtiment gothique, a souligné à l'AFP Paolo Vannucci, qui est professeur de mécanique à l'Université de Versailles et explique avoir utilisé un modèle numérique pour procéder à des simulations.

L'ingénieur, qui avait réalisé en 2016 un rapport sur les risques d'incendie à Notre-Dame, calcule dans le magazine spécialisé "Batiactu" qu'avant l'incendie, "la vitesse des vents critiques que pouvait supporter la cathédrale était de 222 km/heure" et qu'elle "n'est plus que 90 km/heure aujourd'hui". 

La crainte d'une violente tempête

Il n'a pas exclu qu'"une violente tempête puisse en l'état actuel entraîner l'effondrement d'une partie du clair-étage", c'est-à-dire la rangée supérieure des murs de la nef ornée de vitraux, tout en soulignant qu'il s'agit de simples hypothèses tant que les...

Lire la suite sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :