Notre-Dame : état des lieux avant le redémarrage lundi d'un gigantesque chantier

franceinfo Culture avec agences

Les travaux avaient été suspendus le 25 juillet dernier en raison des risques de contamination au plomb. Quatre mois après le terrible incendie du 15 avril 2019 qui a ravagé la toiture du monument et fragilisé l'ensemble de l'édifice toujours pas à l'abri d'un effondrement, où on en est-on ?

La question du plomb

En détruisant la flèche de la cathédrale, l'incendie a fait fondre plusieurs centaines de tonnes de plomb, substance toxique pour l'homme, dont une partie s'est évaporée en particules dans l'atmosphère et dans les sols. Après des mesures rassurantes sur la qualité de l'air, le débat s'est porté sur la concentration de plomb sur les sols autour de Notre-Dame et de certaines écoles de la rive gauche, les enfants étant particulièrement vulnérables aux effets de ce métal dans l'organisme.

Des associations ont accusé les autorités d'avoir négligé, caché ou minimisé les risques et l'une d'elles (Robin des Bois) a porté plainte contre X. Le 25 juillet, l'inspection du travail a fait interrompre le chantier pour renforcer la protection des ouvriers. Une décontamination des sols autour de la cathédrale et de plusieurs établissements scolaires a depuis été lancée. À compter de lundi, dans l'édifice, des dispositifs drastiques (douches, tenues jetables...) doivent être mis en oeuvre à l'intérieur du chantier, hermétiquement (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi