Dakar 2023: Loeb fonce, Al-Attiyah temporise, les motos au coude à coude

Le Français Sébastien Loeb et son copilote Fabian Lurquin poursuivent leur chasse aux points pour le championnat du monde, arrachant mercredi leur quatrième victoire d'étape dans l'édition 2023 du rallye Dakar en Arabie saoudite dont le Qatari Nasser Al-Attiyah (Toyota), 4e à plus de 5 min 45 sec, reste le maître absolu.

Loeb a devancé dans cette 10e étape de 624 km, entre Harad et Shaybah, le Suédois Mattias Ekstrom (Audi) de 3 min et 04 sec, selon le classement provisoire. Le Brésilien Lucas Moraes, 25 ans, qui continue sa tactique d'attaque prudente au volant de sa Toyota, s'est classé troisième à 5 min 22 sec.

"C'était un bon entraînement pour demain" et l'arrivée dans le désert de l'Empty Quarter, a commenté Moraes qui a toutefois dû s'arrêter en raison du mal des dunes, similaire au mal de mer.

Al-Attiyah, lui, gère tranquillement à distance. "On n'a pas besoin d'attaquer, on ne va pas essayer de gagner des étapes, le plus important c'est d'aller chercher la victoire finale et ça sera comme ça jusqu'au bout", commente son copilote Mathieu Baumel, 4e du jour à 5 min et 45 sec.

Jeudi sera la première des deux journées dites "marathon" car les concurrents n'auront pas d'assistance jeudi soir au bivouac.

"S'ils nous font entrecouper les dunes de pistes ça peut être un peu compliqué parce qu'il faut trouver la bonne piste, poursuit Baumel, et tu peux vite te tromper et ne pas trouver le waypoint suivant. Il y a moyen de faire quelque chose de sympa".

Au classement général provisoire, le duo Al-Attiyah/Mathieu Baumel reste indétrônable, avec 1 h 21 min d'avance sur ses coéquipiers Moraes et son copilote, l'Allemand Tomi Gottschalk.

Troisième à 1 h et 37 min, Loeb est loin d'avoir sécurisé sa position sur le podium, avec moins de 12 minutes d'avance sur le Sud-Africain Henk Lategan (Toyota). L'autre Sud-Africain Giniel de Villiers (Toyota), vainqueur en 2009 du Dakar, est à plus de 43 minutes du Français.

- Spectateur tué -

Dans la catégorie camion, le leader Ales Loprais n'a pas pris le départ mercredi matin, après l'accident mortel dans lequel il a été impliqué la veille.

Le pilote tchèque a déclaré mercredi dans une vidéo sur Facebook être "terriblement désolé" après que son camion a percuté un spectateur italien de 69 ans qui se trouvait derrière une dune et qui est décédé dans l'hélicoptère médical qui l'avait pris en charge.

Loprais "s'est mis à la disposition des autorités pour l'enquête d'usage dans de tels cas", indique ASO.

Visiblement, ni le pilote ni son co-pilote n'ont eu conscience de l'impact, comme semblent le prouver les images de la caméra embarquée. "Toute l'équipe n'a appris (l'accident) que quand nous nous sommes couchés et les commissaires sont venus nous dire qu'ils avaient un enregistrement vidéo de l'accident", a dit le pilote de 43 ans qui précise que la victime a succombé à une attaque cardiaque "deux ou trois heures après" l'accident.

Le règlement l'autorise à rester dans la course même s'il n'a pas pris le départ mercredi, selon ASO.

- "super ouvert" en moto -

En moto, le pilote du Botswana Ross Branch a remporté au guidon de sa Hero sa deuxième victoire.

Le Français Adrien Van Beveren et sa Honda a terminé dans sa roue, distancé de 21 secondes, et Michael Docherty (Husqvarna), le Sud-africain dont c'est le premier Dakar, a confirmé son potentiel en se plaçant troisième à 30 secondes, selon des résultats provisoires.

Le "Dakar est plus difficile que je ne pensais. Mais aujourd'hui, je me suis senti à la maison ici", dit Docherty qui vit à Dubaï. "Au fond de moi je veux gagner, je sais que je peux, on verra plus tard, je continue à apprendre sur la navigation", a-t-il réagi

Quatrième à une minute de Branch, l'Argentin Kevin Benavides (KTM) vainqueur du Dakar en 2021 prend la tête du classement général provisoire à l'Américain Skyler Howes (Husqvarna), à 1 min 29 sec la seconde. L'Australien Toby Price (KTM) est troisième.

"Tout reste super ouvert et ça va rester imprécis jusqu'à la fin", prédit Adrien Van Beveren, 4e avec un écart réduit à 9 min et 52 sec et qui va tenter jeudi de "limiter la casse" avant de "tout sortir le lendemain".

al/cpb/