Dakar 2023 : Carlos Sainz abandonne puis reprend la course

Après un premier accident sur la 6e étape du Dakar 2023, le pilote espagnol Carlos Sainz a encore eu un accident. Malgré de légères blessures et un transport en hélicoptère vers l’hôpital de Riyad, il a choisi de faire demi-tour pour reprendre la course.
FRANCK FIFE / AFP Après un premier accident sur la 6e étape du Dakar 2023, le pilote espagnol Carlos Sainz a encore eu un accident. Malgré de légères blessures et un transport en hélicoptère vers l’hôpital de Riyad, il a choisi de faire demi-tour pour reprendre la course.

DAKAR - Fausse alerte sur les routes saoudiennes. L’Espagnol Carlos Sainz, triple vainqueur de l’épreuve a été contraint à l’abandon ce mardi 10 janvier lors de la neuvième étape du Dakar entre Riyad et Haradh. Mais malgré ses légères blessures et son transport vers un hôpital, le pilote a demandé à faire demi-tour pour reprendre la course.

À 8h49, l’organisateur de la course, ASO, avait pourtant annoncé l’abandon du conducteur espagnol, par ailleurs père du pilote de l’écurie Ferrari en Formule 1 Carlos Sainz Jr. Sur les routes d’Arabie saoudite, il avait été contraint d’abandonner au kilomètre 6 après un accident, souffrant alors de douleurs thoraciques. Transporté par précuation vers l’hôpital de Riyad pour subir d’autres examens médicaux, le pilote Audi a décidé de faire volte-face.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

« Nouvel épisode de la saga Carlos Sainz sur l’étape 9 : l’Espagnol voulait avoir une chance de reprendre la course et a demandé à l’hélicoptère médicalisé qui l’emmenait à l’hôpital de faire demi-tour pour le ramener à sa voiture. Il a rejoint Lucas Cruz et attend leur véhicule d’assistance », a annoncé peu après 9 heures l’organisation de la course sur son direct, non sans une pointe d’humour face à cette situation rocambolesque : « À moins qu’il ne change encore d’avis… ».

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Cette 45e édition du Dakar compte 15 étapes, mais Sainz est déjà hors d’atteinte du podium final. Il avait déjà connu un gros accident vendredi lors de la 6e étape : son buggy avait eu la roue avant gauche arrachée, victime de la même butte que son coéquipier chez Audi, le Français Stéphane Peterhansel, qui avait lui été contraint à l’abandon.

Au départ de la 9e étape, le double champion du monde des rallyes, âgé de 60 ans, pointait en 100e position, avec plus de 29 heures de retard sur le leader, le Qatari Nasser al-Attiyah.

À voir également sur Le HuffPost :

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Lire aussi