Dakar-2022: Al-Attiyah triomphe en auto, Sunderland double la mise à moto

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'édition 2022 du Dakar, qui s'est déroulée en Arabie saoudite s'est achevée vendredi. Nasser al-Attiyah a gagné en automobile et Sam Sunderland a triomphé à moto. 

Récidivistes, Nasser al-Attiyah (Toyota) et Sam Sunderland (KTM) ont remporté le Dakar-2022 vendredi à Jeddah en Arabie saoudite; la quatrième victoire pour le Qatarien en auto et la deuxième pour le Britannique à moto. Déjà vainqueur du mythique rallye-raid en 2011, 2015 et 2019, Al-Attiyah, qui a remporté le prologue et une étape sur douze, devance le Français Sébastien Loeb (Prodrive) de 27 min 46 sec et le Saoudien Yazeed al-Rajhi (Toyota) de 1h 1 min 13 sec.

En tête depuis la première étape, le Qatarien de 51 ans a compté jusqu'à 48 minutes d'avance avant de contrôler les derniers jours. "Le sentiment aujourd'hui est incroyable, nous sommes très heureux", a-t-il réagi, alors que son copilote Mathieu Baumel, pour qui il s'agit du troisième sacre sur le célèbre rallye-raid, est revenu sur la difficulté de gérer leur avance importante. "Ça veut dire ne pas rouler mais il faut quand même ne pas être trop loin. On écoute tous les bruits, on fait attention à tout et c'est finalement plus stressant que d'être à l'attaque", a expliqué le Français.

Loeb, lui, n'était pas mécontent de sa performance malgré un début de course difficile: "On a pensé +c'est mort, c'est fini+ (en perdant 30 minutes dès la deuxième étape, NDLR) mais, finalement, on a réussi à se battre pour gagner la deuxième place, c'est quand même un beau rallye". "Vu les écarts très serrés sur ce rallye, on n'a jamais pu combler (ce retard), mais on a fait des victoires d'étapes, des belles spéciales, c'est sympa", a poursuivi le nonuple champion du monde des rallyes.

"Epuisant pour mes nerfs"

A moto, Sunderland, 32 ans, remporte enfin un deuxième succès, après 2017 en Amérique du Sud. Il devance le Chilien Pablo Quintanilla (Honda) de 3 min 27 sec et(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles