Daisy Coleman, victime d’un viol raconté dans un documentaire Netflix, s’est suicidée

Ophélie Daguin
·2 min de lecture

Daisy Coleman a mis fin à ses jours, dans la nuit de mardi à mercredi. La jeune femme avait raconté son viol dans le documentaire « Audrie & Daisy », disponible sur Netflix.

Elle n’avait que 23 ans. Daisy Coleman, qui avait raconté son viol dont elle avait été victime à 14 ans, dans un documentaire Netflix, s’est suicidée, apprend-on mercredi 5 août. Le corps inanimé de la jeune femme a été retrouvé après que sa mère, sans nouvelle d’elle, a alerté les forces de l’ordre. « Ma fille Catherine Daisy Coleman s’est suicidée cette nuit (…) Elle était ma meilleure amie et mon incroyable fille. Je pense qu’elle a cru que je pouvais vivre sans elle. Mais je ne peux pas. J’aurais aimé pouvoir lui enlever sa douleur. Elle ne s’est jamais remise de ce que ces garçons lui ont fait et ce n’est tout simplement pas juste. Ma petite fille est partie », écrit Melinda Coleman, sur Facebook.

Un terrible récit

En 2016, Netflix diffusait un poignant documentaire baptisé « Audrie & Daisy ». On découvrait alors, le cœur serré, Daisy Coleman confier son effroyable récit. Les faits se sont déroulés à Maryville, dans l’État du Missouri. Alors qu’elle n’avait que 14 ans, la jeune Américaine a été victime d’une agression sexuelle, puis laissée dehors, presque inconsciente, durant plusieurs heures. Le viol aurait même été filmé. Le coupable présumé, petit-fils d’un ancien membre de la Chambre des représentants du Missouri, n'est tout d'abord pas condamné. Daisy Coleman, elle, ne cesse d'être accusée de mentir, et doit faire face à un cyber-harcèlement persistant. Puis, le collectif Anonymous...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi