Daisy Coleman, qui avait raconté son viol dans le documentaire “Audrie et Daisy”, s’est suicidée

Marie Kirschen
·1 min de lecture
(Brian Ach/Getty Images for the World Childhood Foundation/AFP)
(Brian Ach/Getty Images for the World Childhood Foundation/AFP)

Elle était l'une des victimes de l’affaire de Maryville qui, en 2012, a provoqué une énorme discussion sur les violences sexuelles et la culture du viol, aux Etats-Unis. Daisy Coleman, 23 ans, a été retrouvée morte, après que sa mère a demandé à la police de vérifier si elle allait bien.

C’est cette dernière qui a annoncé la nouvelle dans un message sur Facebook, le 4 août : “Ma fille Catherine Daisy Coleman s’est suicidée ce soir (...) Elle était ma meilleure amie et une fille incroyable (...) J’aurais voulu pouvoir la soulager de cette souffrance ! Elle ne s’est jamais remise de ce que ces garçons lui ont fait et cela n’est pas juste. Ma petite fille n’est plus là.”

Un viol jamais reconnu par la justice

Dans le très important documentaire Audrie & Daisy (2016), visible sur Netflix, Daisy Coleman avait accepté de raconter son histoire. A 14 ans, elle a été violée, alors qu’elle était complètement saoule, lors d'une soirée d’une bande de lycéens, où elle s'était rendue avec sa meilleure amie Paige. Un garçon aurait même filmé la scène. La mère de Daisy a retrouvé sa fille le lendemain matin, gisant devant leur maison à moitié inconsciente, alo

Lire la suite sur lesinrocks.com