Daihatsu Copen : histoire du cabriolet nippon microscopique

Daihatsu Copen : histoire du cabriolet nippon microscopique
![CDATA[]]

Lancée au Japon à partir de 2002, la Daihatsu Copen est un pur produit de niche. Cet adorable cabriolet répond en effet dans l’Archipel à la catégorie des voitures-K, ou Keijidosha, mini voitures qui doivent, pour profiter de taxes allégées, rester sous les 3,40 m de long, sous 1,48 m de large et sous les 660 cm3 de cylindrée (JB-DET). Équipée d'un toit rigide escamotable en aluminium, la Copen est par ailleurs le plus petit coupé cabriolet du monde. Elle commence sa carrière européenne sous cette forme au début de 2004.

À la conquête de l’Europe

Des Copen sont très rapidement importées dans la vieille Europe. Mais Daihatsu fait très peu d’efforts pour adapter son jouet au B-A-Ba du marché. Ainsi, la Copen sera exclusivement proposée avec le volant à droite ! Pas de problème pour les Anglais, beaucoup plus pour les Continentaux. Le moteur est un pur produit nippon puisqu’il s’agit d’un tricylindre turbo de 64 chevaux et d’une cylindrée de 660 cm3. Bref, pas de quoi battre des records de vitesse…

https://twitter.com/PoddyMallett/status/1184033806438797312?s=20&t=Xe-ur0naChOKzBg3LI9FRA

Débridée, enfin !

Tout change cependant en 2006. Daihatsu daigne enfin proposer sa Copen avec un volant à gauche tandis qu’un nouveau moteur, bien plus adapté au marché européen, fait son apparition. Daihatsu appartenant à Toyota, c’est le quatre cylindres atmosphérique 1,3 litre de la Yaris qui est prélevé. Plus puissant...Lire la suite sur Autoplus

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles