De plus en plus d'agriculteurs trouvent leur salut dans la vente directe aux consommateurs

1 / 2

De plus en plus d'agriculteurs trouvent leur salut dans la vente directe aux consommateurs

Directement du producteur au consommateur. Si le credo n'est pas nouveau, il semble que le mouvement prenne chaque année un peu plus d'ampleur. Selon les estimations de l’Association de formation et d’information des paysans et des ruraux (Afipar), près de 70.000 agriculteurs vendraient désormais directement aux consommateurs tout ou partie de leur production.

La vente de produits fermiers en direct générait ainsi quelque 3 milliards d'euros de chiffre d'affaires dont 1 milliard d'euros pour le seul réseau Bienvenue à la ferme, la marque commerciale des circuits courts des Chambres d'agriculture. Ces circuits courts représenteraient ainsi entre 5 et 10% de la consommation alimentaire des Français.

La France compte 2000 Amap

Le mouvement a débuté dans les années 2000 sous forme militante avec les Amap (Association pour le maintien d’une agriculture paysanne) qui proposent des contrats qui lient un producteur avec un groupe de consommateurs pour la livraison régulière de paniers de saison s'est depuis largement diversifié. Un système qui a rencontré un succès (on en dénombre 2000 sur tout le territoire) mais peut-être un peu contraignant pour toucher un très large public.

Mais, depuis, de nouvelles formes de ventes se sont fortement développées comme la vente à la ferme et surtout les magasins de producteurs. Il s'agit de structures de ventes gérées par les producteurs eux-mêmes et qui se situent dans les centres villes ou les...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi