Daft Punk se sépare mais les fans ont bien du mal à y croire

Louise Wessbecher
·Journaliste cheffe de la rubrique culture, médias et divertissement
·2 min de lecture
Daft Punk se sépare mais les fans ont bien du mal à y croire

DAFT PUNK - Plus de 160.000 tweets une heure après la mise en ligne de la vidéo “Epilogue” et une moyenne de 27 tweets par seconde: l’annonce de la séparation des Daft Punk a eu l’effet d’une bombe sur les réseaux sociaux. Il faut dire que depuis le début de leur carrière, Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo ont habitué leurs fans aux annonces aussi mystérieuses que surprenantes.

Lundi 22 février 2021, aux alentours de 15h30. Après cinq ans de “silence” total, la chaîne YouTube des Daft Punk aux quelque 4 millions d’abonnés donne signe de vie. Une vidéo longue de près de 8 minutes intitulée “Epilogue” est mise en ligne sans autre information.

Très vite, certains internautes se réjouissent à l’idée d’y voir (enfin) l’annonce d’un nouvel album, huit ans après le succès fou de “Random Access Memories”. D’autant qu’au cours des derniers mois, plusieurs rumeurs et (faux) documents officiels laissaient à penser que le retour du groupe était imminent. On avait même cru un temps qu’ils s’inviteraient dans le show de The Weeknd au dernier Super Bowl.

Mais au milieu des images du duo casqué d’“Epilogue”, l’une interpelle plus que les autres: une épitaphe indiquant “1993-2021”. Il faudra finalement attendre de voir Kathryn Frazier, l’attachée de presse historique du groupe, prendre la parole dans les colonnes de plusieurs médias de référence (Pitchfork, Variety et l’AFP notamment) pour confirmer que cette vidéo signe bel et bien la séparation du groupe après 28 ans de collaboration.

Un clip nouveau? Pas du tout. Les images de cette vid&e...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.