Dacia : les raisons du succès de la marque roumaine en France

·1 min de lecture
Dacia : les raisons du succès de la marque roumaine en France

Dans un marché automobile impacté par la crise sanitaire et la pénurie des composants électroniques, Dacia tire son épingle du jeu et devient, pour la première fois de son histoire, numéro 1 des ventes aux clients particuliers en France, avec 105.913 exemplaires immatriculés en 2021.

Le lancement de la troisième génération de la compacte Sandero est un succès, avec 73.740 modèles écoulés l'an dernier, majoritairement des versions Stepway, tandis que le Duster enregistre 31.058 immatriculations. La nouvelle Dacia Spring 100% électrique poursuit sa conquête, avec plus de 14.000 commandes enregistrées l'an dernier.

Dacia : le choix de la raison

L'histoire du constructeur roumain né en 1966 est depuis longtemps liée à Renault : en effet, à ses débuts, Dacia a produit sous licence des modèles comme la Renault 8, Renault 12 ou encore Renault 20. Le constructeur français rachète ensuite progressivement Dacia entre 1999 et 2004, et lance la Logan, le premier modèle qui établira la renommée de la marque à travers toute l'Europe, avec un tarif défiant toute concurrence.

Au début cataloguée comme low-cost, Dacia se diversifie dans de nombreux segments, comme les compactes, berlines, breaks familiaux, ou encore SUV, et propose des motorisations GPL et désormais électriques. Cette large gamme répondant à la majorité des demandes du marché a permis à Dacia d'être considérée aujourd'hui comme une véritable marque du groupe Renault, à la fiabilité et au rapport qualité/prix imbattable, et à la clientèle désormais fidèle.

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles