Dacia Jogger : que reste-t-il au monospace ?

·1 min de lecture
L'habileté du design et l'astuce du concept consistent à évacuer l'aspect low-cost, mis à mal par la réglementation qui impose des standards, tout en conservant un rapport prix-prestations aiguisé.
L'habileté du design et l'astuce du concept consistent à évacuer l'aspect low-cost, mis à mal par la réglementation qui impose des standards, tout en conservant un rapport prix-prestations aiguisé.

Et si on retrouvait nos bases ? Au fond, tout le barda dont on nous affuble en termes d?équipements jamais utilisés ou de technologies au superlatif entre les mains d?usagers incrédules frise l?indécence. La société de consommation est ainsi faite que le « toujours plus » coûte un bras pour préserver quelques poumons riverains du périphérique et faire gonfler le panier final en concession. Mais au milieu du champ de patates, on n?a que faire de l?hybridation et de l?électrique, qui sont bien des inventions de technocrates paranoïaques à Bruxelles.

Dacia nous ramène soudain à la raison, aux fondamentaux, avec ce Jogger qui ne ferait pas offense sous un blason plus prestigieux que celui du constructeur roumain, filiale de Renault. Le design en flèche, les détails soignés, l?aspect utile et non utilitaire du break et, malgré tout, cinq ou sept places en trois rangées qui lui donnent ce petit air de teckel de profil, le Jogger est le nouveau et le plus grand de la famille.

Les places du 3e rang disposent de vitres entr'ouvrantes © Dacia

Sa plateforme CMF-B déjà utilisée par les Sandero et Logan est étirée au maximum pour atteindre 4,55 m de long. De quoi faciliter l?accès au rang 3 avec une bascule du rang 2 et disposer encore d?un petit coffre de 160 l. Il passe à 565 l en 5 places et 1 819 l en deux places. Et si ça ne suffit pas, des barres de toit modulables peuvent accueillir différentes charges jusqu?à 80 kg. Il y a du Ludospace dans cette flexibilité qui [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles