Dôme de chaleur : la France peut-elle s’attendre à des températures supérieures à 50°C ?

·2 min de lecture

Le Canada a enregistré des températures frôlant les 50°C sur son territoire, du jamais vu. Selon les spécialistes, la France n'est pas à l'abri de dépasser ce chiffre tôt ou tard.

L’ouest canadien souffre sous une température jamais enregistrée dans son histoire. Mardi au cœur du village de Lytton, en Colombie britannique, à quelque 250 kilomètres au nord-est de Vancouver, un nouveau record de chaleur à 49,6°C a été enregistré. Jamais une telle température n’avait été atteinte au Canada. Ces températures s'expliquent par un phénomène rare appelé «dôme de chaleur»: de hautes pressions emprisonnent l'air chaud dans la région. Son intensité est toutefois exceptionnelle.

La vague de chaleur, qui a déclenché des alertes à la canicule dans des zones où habitent des millions de personnes, a fait près de 500 morts au Canada et au moins 16 aux États-Unis, mettant sous pression les services d'urgence, alors que la fraîcheur n'est pas attendue avant la semaine prochaine. «Les températures enregistrées cette semaine sont sans précédent. Il y a eu des morts et le risque de feux de forêt est à un niveau dangereusement élevé», a déclaré le Premier ministre canadien Justin Trudeau, en écho au président américain Joe Biden un peu plus tôt. «Les gens souffrent, les enfants ne peuvent pas jouer dehors, les routes craquent», avait notamment relevé M. Biden en marge d'un entretien avec des gouverneurs démocrates et républicains, recensant 36 feux actuellement actifs dans les États de la côte pacifique.

A lire :Les images terribles de la destruction du petit village de Lytton

De l’autre côté de l’Atlantique, on se demande si un tel phénomène a ou pourrait exister. «La France n‘est pas à l’abri d’un tel événement. L’occurrence est certaine, ça va arriver, on ne connaît pas le timing, tout dépend du niveau de réchauffement global de la planète. L’échéance va dépendre du niveau de la réduction des gaz à effet de(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles