Dôme de chaleur au Canada : un milliard de crustacés cuits sur les rochers

·1 min de lecture
La vague de chaleur qui a touché la Colombie-Britannique serait à l’origine du décès massif de coquillages et de crustacés.
La vague de chaleur qui a touché la Colombie-Britannique serait à l’origine du décès massif de coquillages et de crustacés.

La vague de chaleur qui a touché la Colombie-Britannique, au cours de la semaine dernière, serait à l?origine du décès massif de coquillages et de crustacés, parmi lesquels des moules et des palourdes, explique CNN, dans un article publié samedi 10 juillet. Ces créatures marines ont été retrouvées par des promeneurs sur les plages de l?Ouest canadien.

« Je pouvais sentir [l?odeur qui émanait de] cette plage avant d?y arriver, car il y avait déjà beaucoup d?animaux morts depuis la veille, a déclaré auprès du média Christopher Harley, professeur au département de zoologie de l?université de la Colombie-Britannique. « J?ai commencé à jeter un coup d??il sur la plage du coin et je me suis dit : Oh, ça, ce n?est pas bon du tout. » L?homme est tombé nez à nez avec un grand nombre de moules mortes, qui pourrissaient dans leurs coquilles, à quelques pâtés de maisons de son domicile situé à Vancouver.

À LIRE AUSSISous le « dôme de chaleur », un village canadien rayé de la carte

« C?était une catastrophe »

Le professeur, explique le site d?information, s?intéresse de près aux effets du changement climatique sur les côtes rocheuses où vivent diverses palourdes, étoiles de mer et moules. Pour se renseigner sur la façon dont les invertébrés intertidaux subissaient la vague de chaleur, il s?est rendu au Lighthouse Park, à West Vancouver. Un endroit qu?il connaît bien. Sur place, il a eu un choc. « C?était une catastrophe, raconte-t-il à CNN. Il y avait un lit de moules trè [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles