Dîners luxueux, travaux onéreux, appartement à loyer modéré, sèche-cheveux… Ce qui est reproché à François de Rugy (et comment se défend le ministre)

franceinfo
Mediapart a publié trois enquêtes sur le ministre de la Transition écologique. Lequel a répondu sur sa page Facebook.

En seulement 24 heures, trois affaires embarrassantes se sont accumulées sur le bureau de François de Rugy. Le ministre de la Transition écologique et solidaire est dans la tourmente depuis que Mediapart (article payant) a révélé, mercredi 10 juillet, les dîners mondains qu'il a organisés aux frais du contribuable lorsqu'il était président de l'Assemblée nationale.

>> Affaires François de Rugy : suivez les dernières informations dans notre direct

Dans la soirée, le site d'investigation a dévoilé une autre affaire, touchant cette fois-ci sa directrice de cabinet, Nicole Klein, qui a conservé un logement social à Paris pendant douze ans alors qu'elle ne vivait plus dans la capitale. Enfin, jeudi matin, Mediapart a publié un article révélant le montant des travaux – plus de 63 000 euros – réalisés dans les appartements privés du ministère de la Transition écologique.

Mercredi soir, en réponse à l'article sur les dîners, et devançant celui sur la rénovation de son appartement de fonction, François de Rugy a apporté des explications sur sa page Facebook. "Face aux attaques qui me sont faites, je n'aurai qu'une seule défense : les faits présentés en toute transparence. Le reste n'est qu'insinuations alimentées par une source anonyme et malveillante", (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi