Dîners clandestins : Kev Adams épinglé pour une soirée dans un grand hôtel parisien

·1 min de lecture

Tout le monde n'a pas vécu le même confinement. Alors que certains se sont scrupuleusement soumis aux règles sanitaires, d'autres n'ont pas vraiment changé leurs habitudes. C'est ce dont avait été soupçonné Pierre-Jean Chalençon après avoir déclaré dans un reportage du 12.45 d'M6 qu'il avait participé à de nombreux dîners clandestins ces derniers mois. Lui-même a été accusé d'en avoir organisé au Palais Vivienne, épaulé par le chef Christophe Leroy. Des faits pour lesquels il a même effectué une garde à vue, lui qui clame son innocence depuis le début de l'affaire. Mais force est de constater que l'ancien acheteur d'Affaire Conclue n'est pas le seul dans le viseur. En effet comme le révèle Médiapart, l'humoriste Kev Adams aurait participé à une fête clandestine au grand hôtel le Fauchon, en plein coeur de Paris, le 20 février dernier. Lui et une dizaine d'autres personnes se seraient offerts un repas suivi d'une fête privée.

Crise sanitaire oblige, les restaurants et lieux de réception sont censés être fermés. Les hôtels, eux, sont seulement autorisés à faire tourner leur room service, dédié aux clients logeant sur place. Mais selon le journaliste Nils Wilcke, qui a révélé l'information, Kev Adams aurait profité de son statut de vedette et son argent pour contourner les règles en vigueur. Il ne serait pas le seul à se comporter de la sorte, au grand désarroi de plusieurs serveurs, qui ont témoigné dans les colonnes de Médiapart. "C'est insupportable de voir que des personnes, (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Prince Harry très critique envers son père Charles : ce détail qui ne passe pas pour un ancien collaborateur de la famille royale
"Un mec formidable" : la tendre déclaration de Marion Game à Gérard Hernandez, son partenaire dans Scènes de ménages
VIDEO Claude François : cette phrase troublante qu'il a dite à une fan quelques semaines avant sa mort
Koh-Lanta, Les Armes Secrètes : à bout, Thomas fait une grosse frayeur à ses camarades
VIDEO Gérard Holtz balance sur le sexisme dans le milieu du journalisme sportif