Dîners clandestins: Franck Riester "dément fermement" y avoir participé et dénonce "des rumeurs choquantes"

Jeanne Bulant
·2 min de lecture

Franck Riester, le ministre délégué en charge du Commerce extérieur et de l’Attractivité, s'est défendu d'avoir participé à des dîners clandestins, alors qu'il était pointé du doigt sur les réseaux sociaux ce mercredi.

Le ministre délégué en charge du Commerce extérieur et de l’Attractivité, Franck Riester, s'est fermement défendu, ce mercredi, d'avoir participé à des dîners clandestins, alors qu'une enquête a été ouverte par le parquet de Paris après la diffusion d'un reportage de M6 sur des agapes interdites se tenant en pleine pandémie.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

"Un homme politique avec des cheveux gris"

Le week-end dernier, la diffusion d'un reportage par M6 sur des dîners clandestins fastueux à Paris a déclenché une vive polémique. Un des organisateurs, identifié comme étant Pierre-Jean Chalençon, y affirme avoir "dîné dans la semaine dans 2/3 restaurants clandestins" où il aurait croisé "des ministres". Il s'est ensuite rétracté, invoquant un "poisson d'avril".

Sur le plateau de l'émission TPMP ce mercredi soir, un homme se présentant comme un serveur lors d'une soirée organisée jeudi 1er avril au Palais Vivienne, a confié qu'"un homme politique en activité avec des cheveux gris" était présent ce soir-là. Une description bien mystérieuse qui a immédiatement suscité la curiosité des internautes, qui n'ont pas manqué de passer aux cribles les personnalités politiques aux cheveux gris.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

"Pas de ministres à la connaissance" de Darmanin

Ces derniers jours, le nom du porte-parole du gouvernement Gabriel Attal avait lui-aussi été associé à celui de Pierre-Jean Chalençon, en raison d'une vidéo où ce dernier décrivait le ministre comme "un ami". Des propos rapidement démentis par Gabriel Attal, qui a nié connaître le collectionneur. Marlène Schiappa a ensuite affirmé sur Franceinfo que le porte-parole du gouvernement avait été invité à un de ces dîners, tout en n'ayant pas eu "connaissance" de cette invitation, qui avait été déclinée par son équipe en raison de la pandémie.

"À ma connaissance, il n'y a pas de ministres" parmi les participants à des dîners clandestins de luxe à Paris, avait déclaré mardi Gérald Darmanin, dénonçant une "rumeur qui sape les fondements de la démocratie".

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :