Dîners clandestins entre ministres : un canular de Pierre-Jean Chalençon qui va lui coûter cher

·1 min de lecture

L’humour a un coût. Pierre-Jean Chalençon pourrait en payer le prix fort. Dans un reportage M6 sur “un restaurant clandestin situé dans les beaux quartiers”, diffusé ce vendredi 2 avril, le collectionneur d’art a reconnu anonymement avoir “dîné cette semaine dans deux ou trois restaurants qui sont soi-disant des restos clandestins, avec un certain nombre de ministres”. La justice s’est saisie de l’affaire, a-t-on appris par 20 Minutes, ce dimanche 4 avril. Le procureur de Paris Rémy Heitz a, en effet, ouvert une enquête pénale pour “des chefs de mise en danger d’autrui et de travail dissimulé”. L’objectif étant de “vérifier si des soirées ont été organisées en méconnaissance des règles sanitaires et de déterminer quels en ont été les éventuels organisateurs et participants”. D’après les informations de BFMTV, ce lundi 5 avril, les organisateurs de dîners clandestins encourent un an de prison et 15 000 euros d’amende pour mise en danger de la vie d’autrui. De son côté, Pierre-Jean Chalençon, organisateur présumé de dîners haut de gamme dans la capitale, s’est rétracté. Dans un communiqué à l’AFP, puis relayé par le Huffington Post, son avocat Me Jean-Luc Chetboun a plaidé “l’humour”. “Pierre-Jean Chalençon, grand collectionneur des objets de Napoléon, a toujours apprécié faire de l’humour”, a-t-il déclaré. Selon lui, son client maniait simplement “avec brio le sens de l’absurde” quand il a assuré que des ministres du gouvernement participaient à des repas clandestins. Au travers (...)

Lire la suite sur le site de GALA

La famille royale de Jordanie se déchire : la reine Noor soutient son fils accusé de tentative de putsch
VIDEO - "La nouvelle chanson qui arrive" : Martin Blachier discrédite "les enfermistes"
Après un « COVID carabiné », Arnaud Montebourg n’a « pas la forme du siècle »
Ségolène Royal : le dernier coup de griffe de Dominique Besnehard
William Leymergie dit enfin ce qu’il pense de Laurent Bignolas, son successeur à Télématin