Dîner après cette heure précise favoriserait le stockage des graisses

Drazen Zigic / iStock

Dans la vie, il y a ceux qui dînent très tôt et ceux qui préfèrent manger tard. Mais d'après une nouvelle étude, qui vient d'être publiée dans la revue Cell Metabolism, prendre son repas après une certaine heure serait une très mauvaise habitude.

Des chercheurs du Brigham and Women's Hospital (Boston, États-Unis) ont mené un essai croisé auprès de seize patients en situation de surpoids ou d'obésité. Ils ont contrôlé ce qu'ils mangeaient, ainsi que l'heure à laquelle ils prenaient leur dîner, mais également leur taux d'activité physique ou encore leur temps de sommeil.

Les participants ont été séparés en deux groupes : le premier devait prendre son repas relativement tôt, à savoir vers 18h, tandis que le second le décalait de quatre heures environ, soit vers 22h. Tout au long de l'étude, des échantillons de sang ont été prélevés et des biopsies du tissu adipeux ont été réalisées.

Le premier constat des scientifiques est sans appel : "La dépense énergétique était significativement plus faible dans les conditions d'alimentation tardive que dans les conditions d'alimentation précoce". En d'autres termes, plus les personnes mangeaient tard, plus leur organisme stockait de graisses. Elles dépensaient en moyenne 5% de calories en moins que celles qui prenaient leur dîner plus tôt.

"Le fait de manger tard doublait les chances d'avoir faim par rapport au fait de manger tôt" ajoutent les scientifiques. Plus précisément, les participants ont déclaré avoir envie de consommer de la viande, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite