Développement durable : Emmanuel Macron charge Kering d'une mission pour sensibiliser le secteur de la mode

franceinfo Culture avec agences
Par l'utilisation de l'eau et les déchets qu'elle produit, l'industrie mondiale de la mode est hautement polluante.

François-Henri Pinault, le PDG de Kering, a été chargé par le président Emmanuel Macron de fédérer les entreprises de la mode et du luxe afin d'engager collectivement le secteur dans le développement durable. Cette mission lui a été confiée le 15 mai lors du Copenhagen Fashion Summit, sommet international dédié à la mode durable organisé à Copenhague. Objectif : le prochain G7 à Biarritz en août.

"Il s'agit de créer une coalition d'entreprises s'engageant sur les sujets de biodiversité, de changement climatique et de protection des océans", a précisé à Reuters Marie-Claire Daveu, responsable du développement durable du groupe propriétaire de Gucci, Saint Laurent ou Balenciaga. Si grands noms du luxe comme LVMH ou Chanel sont individuellement engagés dans ces sujets, une approche plus collective pourrait se révéler utile.

D'ici à 2030, le secteur devrait connaître une croissance de 81% en volume et atteindre 102 millions de tonnes de produits, selon le Boston Consulting Group.



Des pratiques plus éco-responsables

Par l'utilisation de l'eau et les déchets qu'elle produit, l'industrie mondiale de la mode est hautement polluante. "Face à des clients de plus en plus sensibles et concernés par les enjeux environnementaux et sociétaux, les marques se doivent d'être plus proactives", estime le cabinet de conseil dans une étude (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi