Publicité

Détournement de fonds publics européens : François Bayrou relaxé

François Bayrou a été relaxé, lundi 5 février, par le tribunal correctionnel de Paris dans l'affaire dite « des assistants parlementaires européens », rapporte BFMTV. Le président du MoDem est soupçonné d'avoir été le « décideur principal » d'un « système frauduleux » entre 2005 et 2017. On lui reprochait d’avoir utilisé des fonds européens pour rémunérer des assistants parlementaires, travaillant en réalité pour le MoDem.

À lire aussi François Bayrou, dernier arrêt avant le procès

Selon le Parlement européen, qui s’est porté partie civile, onze contrats litigieux sont mis en cause, pour un préjudice total de 293 000 euros. Le parquet avait requis trente mois d'emprisonnement avec sursis, 70 000 euros d'amende et trois ans d'inéligibilité avec sursis contre François Bayrou, pour complicité, par instigation, de détournement de fonds publics européens.

Cinq eurodéputés et un ancien ministre condamnés

Cependant, à l’issue de ce procès, « il ne ressort d’aucune pièce que François Bayrou a demandé aux parlementaires d’employer fictivement des assistants parlementaires », a indiqué le président du tribunal correctionnel de Paris. François Bayrou a toujours vivement contesté ces accusations, dénonçant une « intoxication » judiciaire.

À lire aussi François Bayrou au JDD : « Une nouvelle page s’ouvre, il faut un renouvellement »

Mais si le président du MoDem a été relaxé, ce n’est pas le cas de cinq autres eurodéputés. Trois d’entre eux ont été condamnés à un an...


Lire la suite sur LeJDD