Un détenu transféré hors de Guantanamo, le premier sous la présidence Biden

·1 min de lecture
UN DÉTENU TRANSFÉRÉ HORS DE GUANTANAMO, LE PREMIER SOUS LA PRÉSIDENCE BIDEN

WASHINGTON (Reuters) - Le gouvernement américain a transféré lundi vers le Maroc un détenu de la prison de Guantanamo, le premier depuis l'accession à la présidence de Joe Biden en janvier.

Abdoul Latif Nassir, un ressortissant marocain âgé de 56 ans, était emprisonné depuis 2002.

Installée dans la base militaire américaine de Guantanamo Bay à Cuba pour emprisonner des suspects après les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis, la prison de Guantanamo est devenue le symbole des excès de la "guerre contre le terrorisme" proclamée à l'époque par George Bush, en raison notamment des méthodes d'interrogatoire pratiquées dans le centre de détention, assimilables à de la torture pour les groupes de défense des droits de l'homme.

La plupart des 39 détenus encore emprisonnés à Guantanamo n'ont été ni inculpés ni jugés. La population du centre carcéral a atteint jusqu'à 800 détenus avant de se réduire progressivement mais les efforts entrepris par Barack Obama pour fermer la prison ont été bloqués au Congrès par l'opposition républicaine.

Le gouvernement fédéral a toujours interdiction de transférer des détenus de Guantanamo dans des prisons aux Etats-Unis.

(Idrees Ali; version française Jean-Stéphane Brosse, édité par Jean-Michel Bélot)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles