« Le détenu idiot, c’est vraiment une idée reçue », estime la coréalisatrice de « Prison : des vies derrière des barreaux »

snapshot-photography/F Boillot/S

INTERVIEW - Ce jeudi, France 2 diffuse dans « Envoyé spécial » le reportage « Prison : des vies derrière des barreaux ». Réalisé par Maria Ladous et Etienne Huver, il ouvre les portes de la maison d’arrêt de Villepinte en Seine-Saint-Denis

Dans Envoyé spécial sur France 2, ce jeudi, est diffusé le reportage Prison : des vies derrière des barreaux. Ce docu de 52 minutes signé Étienne Huver et Marina Ladous plonge le téléspectateur dans l’univers carcéral de la maison d'arrêt de Villepinte en Seine-Saint-Denis. La réalisation montre le quotidien pénible des gardiens, en sous-effectif quasi constant face à une prison surpeuplée mais aussi la dure vie des prévenus. Le reportage permet d’assister également à une réunion d’évaluation, véritable plongeon dans les réseaux d’information dont dispose la direction d’une maison d’arrêt pour lutter contre la montée des extrémismes.

Marina Ladous, qui a précédemment réalisé Menace terroriste : plongée au cœur de nos prisons, explique à 20 Minutes comment avec Étienne Huver, ils se sont présentés aux détenus et la spécificité du bâtiment Respecto à Villepinte.

Vous avez pris beaucoup de précautions pour anonymiser le personnel. Quelles précautions avez-vous prises pour vous-même ?

Aucune. On est arrivé dans une démarche de vérité avec les prévenus. On pensait que c’était normal de jouer cette carte. On prend des précautions avec le personnel parce qu’eux sont là(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
« Zone interdite » : « Les détenus ont été libres de s’exprimer », assure la réalisatrice du docu sur la vie en prison
Angers : Ouverte en 1856, la prison surchargée et vétuste va (enfin) être transférée
Val d'Oise : Tentative de suicide d'un détenu et incendie à la maison d'arrêt d'Osny

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles