Un détenu fiché S s’évade lors d’un transfert à l’hôpital de Brest

Nora Moreau, notre correspondante à Brest (Finistère) avec Jean-Michel Décugis et Nicolas Jacquart

Un détenu connu pour radicalisation a réussi à s’évader ce matin à Brest. Il était toujours recherché ce soir. Un de ses deux complices s’est rendu.


La scène a duré quelques secondes. Ce mercredi matin, peu avant 9 heures, Anthony Pondaven, 21 ans, un détenu fiché S par la DGSI pour radicalisation religieuse, et incarcéré à la prison de l’Hermitage à Brest (Finistère) s’est évadé grâce à des complices.

Alors qu’il venait d’être extrait de l’établissement pénitentiaire vers l’hôpital Morvan pour une consultation médicale, le détenu a réussi à échapper à son escorte à sa descente du véhicule dans l’enceinte de l’hôpital. Un agent a réussi à le plaquer au sol mais le fuyard s’est dégagé pour courir vers une Peugeot 306 qui l’attendait « avec deux complices à bord », selon le syndicat national pénitentiaire Force Ouvrière.

Important dispositif de recherches

La voiture a ensuite défoncé la barrière de l’hôpital -qui se trouve en plein centre-ville près de la mairie et du commissariat – avant de disparaître. Un important dispositif de police et de gendarmerie a été mis en place et un Plan immédiat d’intervention, autrefois appelé « Plan Epervier », a été déclenché. Ce soir, selon nos informations, le conducteur de la voiture s’est rendu de lui-même aux forces de l’ordre. Le fuyard et le second complice sont toujours recherchés.



-

Anthony Pondaven est fiché S pour radicalisation. / Brest/DR

En détention provisoire depuis novembre 2017 pour des faits de vol aggravé, Anthony Pondaven, Brestois de 21 ans, qui cumule déjà une vingtaine de mentions à son casier judiciaire. « Depuis longtemps bien connu de la Justice », d’après le parquet, cet individu originaire de Landerneau (Finistère) a, par le passé, été condamné « pour des délits de droit commun »(violences, vols, cambriolages).

«La loi d’Allah bientôt de retour»

Vraisemblablement radicalisé en prison, il affiche aussi une présence sur les réseaux sociaux. Sur l’un de ses comptes Facebook, où il paraît peu actif depuis 2016, (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

RER A : trafic interrompu entre Conflans et Cergy après un sabotage
Grasse : 7 jeunes détenus percent une galerie pour tabasser un prisonnier
Affaire Grégory : le dossier maudit
Affaire Grégory : le cousin de Murielle Bolle, témoin clé, fragilisé
Affaire Nassar : 500 millions de dollars dédommageront plus de 300 jeunes sportives

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages