Désintox

Libération.fr

Les logements sociaux seraient attribués «massivement» aux étrangers, avait affirmé Marine Le Pen. Prise en flagrant de délit d’intox, la candidate du Front national a choisi de persister alors que France Info, lundi matin, la confrontait aux chiffres (12 % de logements sociaux occupés par des étrangers selon l’Insee). Elle a assuré qu’elle avait raison en ce qui concerne certains quartiers «sous tension» et les grandes villes. Les statistiques commune par commune du ministère du Logement lui opposent un démenti flagrant.

Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Une chanson douce
Gauche Valls veut «des coalitions à la française»
Le Front national face à ses vieux démons antisémites
Présidentielle: les 5 candidats en cercle pour le 1er débat sur TF1
Fillon demande à être jugé sur son «parcours»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages