Déserts médicaux : "Il vaut mieux un médecin qui change tous les ans que pas de médecin du tout"

La rédaction d'Allodocteurs.fr
Pour lutter contre les deserts medicaux, Patrick Laine, medecin generaliste en Haute-Saone, lance une petition pour obliger les jeunes medecins a s'installer pendant un an dans les territoires sous-medicalises.

Après 37 ans d’exercice, le docteur Patrick Laine aimerait pouvoir prendre sa retraite. Mais sans successeur, le départ lui paraît impossible. Ce médecin généraliste de Saulnot, en Haute-Saône, cherche un remplaçant depuis 2016 : "J’ai commencé par publier une annonce sur Le Bon Coin, ce qui a conduit à un buzz médiatique mais aucun candidat ne s’est manifesté" retrace-t-il.


Malheureusement, la situation du docteur Laine n’est pas une exception : "Le nombre de généralistes a chuté de 10% depuis 2007 et cela ne va pas s’arranger : on estime qu’il y aura un quart de généralistes en moins en 2025 par rapport à 2007." Et pour cause : "Aujourd’hui, la moyenne d’âge des généralistes est de 52 ans et 25% d’entre eux ont plus de 60 ans." Les médecins vieillissent, partent à la retraite et lorsqu'ils exerçaient dans des territoires sous dotés médicalement, ils ne sont pas remplacés par les jeunes médecins "qui ont peur de l’isolement professionnel, de l’éloignement avec les spécialistes et de la fragilisation de leur équilibre familial" témoigne le docteur Laine. "En parallèle le problème est aussi une défection du secteur libéral, auquel les jeunes médecins préfèrent le confort et la sécurité d’un emploi salarié en hôpital ou en Ehpad par exemple " ajoute le généraliste.

Conséquence ? Avec le départ des soignants âgés non remplacés, "ce sont des pans entiers de la population française qui se retrouvent sans médecin." A son (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi