Déserts médicaux : quels sont les spécialistes les plus concernés par la pénurie ?

Une carte de France alarmante qui montre l'ampleur des déserts médicaux sur notre territoire. L'UFC-Que Choisir dévoile ce mardi une étude qui met des chiffres concrets sur les difficultés d'accès à la médecine de ville pour de nombreux Français. L'Association de consommateurs UFC-Que Choisir s'intéresse à quatre catégories de médecins.

Des médecins à plus de 45 minutes de route

Il s'agit des médecins généralistes , gynécologues , ophtalmo et pédiatres . Selon l'UFC-Que Choisir, un quart des femmes et un quart des enfants vivent dans un désert médical, gynécologique et un désert médical pédiatrique. L'accès à un médecin généraliste est aussi très compliqué, et ce pour plus de 15 millions de Français, dit l'association. Pour mener cette étude, L'UFC-Que Choisir a croisé deux critères : l'éloignement géographique des médecins, accessibles à moins de 45 minutes de route, et les tarifs pratiqués. Si l'on prend en compte uniquement les médecins ne pratiquant pas de dépassements d'honoraires, la pénurie de médecins croît de manière affolante, nous dit l'UFC-Que Choisir.

>> Retrouvez Europe Midi en replay et en podcast ici

Alors pour tenter d'endiguer ces inégalités, l'Association demande au législateur de ne plus permettre aux médecins de s'installer en zones surdotées, à l'exception des médecins pratiquant des tarifs de la Sécurité sociale, et de supprimer les aides publiques aux médecins ne respectant pas le tarif de la Sécurité sociale.


Lire la suite sur Europe1