Déserts médicaux : des inégalités en hausse malgré les aides de la Sécurité sociale

© JEFF PACHOUD / AFP

Les inégalités d'accès aux médecins généralistes se sont accrues ces dernières années, malgré les aides versées pour inciter les praticiens à s'installer dans les déserts médicaux , selon un bilan établi début juillet par l'Assurance maladie et consulté lundi par l'AFP. La politique de la carotte n'a pas porté ses fruits. Négociés en 2016 avec les syndicats de médecins libéraux, quatre types de "contrats démographiques" étaient censés enrayer la progression des déserts médicaux . Mais fin 2021, seuls 4.685 étaient "en cours", selon le bilan présenté le 8 juillet dans une commission interne de l'Assurance maladie.

Aide à l'installation pour 2.085 médecins

Moins de 5.000 en cinq ans, dont une grosse moitié (2.396) de contrat de "coordination" pour des praticiens déjà en place. L'aide à l'installation proprement dite (jusqu'à 50.000 euros) a été accordée à 2.085 médecins, essentiellement généralistes, soit un peu plus de 400 par an. L'ensemble de ces dispositifs affiche un coût croissant : plus de 94 millions d'euros sur la période 2017-2020, dont près de 32 millions rien qu'en 2020.

Un coût mis en regard d'une "efficacité" peu évidente, puisque "l'inégalité d'accès" aux médecins généralistes "s'est accentuée" entre fin 2016 et fin 2019, selon l'Assurance maladie, qui note à l'inverse une "réduction des disparités" pour les infirmières et les sages-femmes libérales. Deux professions qui, contrairement aux médecins, profitent d'effectifs en hausse continue mais ont aussi accepté...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles