Déserts médicaux : "Il faut légiférer pour pousser les médecins à aller vers ces zones"

·1 min de lecture

Une étude parue jeudi 4 février remet à l’ordre du jour la question des déserts médicaux, pointant du doigt l’augmentation du nombre de territoires concernés. L'association des Maires Ruraux de France exhorte le ministère de la Santé à prendre des mesures fortes.

"Dis-moi où tu habites, je te dirais comment tu mourras". Ainsi débute l’un des dossiers publiés par l’Association des Maires Ruraux de France (AMRF) à propos des déserts médicaux. Une assertion “loin d’être dénuée de fondements tant la réalité subie par de nombreux Français pour accéder aux services de soins s’est dégradée ces dernières décennies”. Pour remettre la question au centre des préoccupations, l’association a demandé à Emmanuel Vigneron, professeur des universités à Montpellier et spécialiste de l’approche territoriale de la santé, de se pencher sur la question.Le constat est sans appel. En tout, trois études ont été publiées depuis décembre. La première alerte sur l’espérance de vie à la campagne : les ruraux vivent aujourd’hui en moyenne deux ans de moins que les citadins. La deuxième s’attarde sur la prise en charge hospitalière : elle rapporte que les habitants des régions rurales consomment 20 % de soins hospitaliers en moins que ceux des villes. Enfin, la troisième pointe du doigt un chiffre éloquent : “dix millions d’habitants vivent dans un territoire où l’accès aux soins est de qualité inférieure à celle de la moyenne des territoires français”. Surtout, les choses vont en s’aggravant :...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

"Je ne supporte plus les écrans, je veux rencontrer les gens en vrai" : c'est quoi, avoir 20 ans, en 2020 ?

La racialisation de la question sociale, une impasse : rendez-vous le 20 septembre place de la République

"Liberté-Egalité-Fraternité-Laïcité, voilà le combat !" : rendez-vous le 20 septembre place de la République

20 septembre 1792, bataille de Valmy : naissance de la souveraineté du peuple, de la nation, ou des deux ?

Rentrée scolaire : 22 établissements scolaires fermés en raison de cas de Covid-19, annonce Jean-Michel Blanquer