Désarmement, création d'une université... Mélenchon veut miser sur l'espace s'il est élu

·3 min de lecture
Jean-Luc Mélenchon, lors de son meeting
Jean-Luc Mélenchon, lors de son meeting

876450610001_6292079143001

Aller sur d'autres terrains. En plein meeting "immersif" ce dimanche à Nantes, Jean-Luc Mélenchon a présenté ses propositions pour l'espace, l'une des "nouvelles frontières de l'Humanité". Le candidat à la présidentielle y voit l'un des piliers de la diplomatie française.

Après avoir évoqué le blocage des prix des produits de première nécessité et la hausse du Smic, le leader de la France insoumise a longuement développé sa vision des sujets spatiaux.

L'espace, "le nid de l'humanité"

"Quand on est dans l'espace, ne croyez pas une seule seconde qu'on fasse autre chose que de s'occuper de la Terre. Oui, nous ferons la bataille politique pour la démarchandisation de l'espace", a d'abord lancé le député, derrière des images de la Terre vues du ciel, dans un dispositif très innovant.

Refusant d'y voir un sujet anecdotique, loin des préoccupations de la campagne, l'élu a assuré qu'elle était "le nid de l'humanité qu'il faut protéger par-dessus tout". "C'est vu de l'espace qu'on comprend mieux tout ce qu'il y a à faire sur Terre, des milliers d'applications dans votre téléphone dépendent de l'espace, le GPS, la météo, la cartographie..."

Pour lui, le programme Ariane donne de sérieux atouts à la France: "Les Français peuvent s'inscrire ouvertement dans cette page nouvelle de l'histoire de l'humanité".

Créer "une université de l'espace"

Le candidat appelle à la création d'une "université de l'espace" qui "permettra à chaque peuple d'accéder aux moyens d'entrer dans l'espace". "Ce sont des dizaines de milliers d'emplois qui sont ainsi concernés", a-t-il encore assuré.

876450610001_6292085303001

Le sujet de l'espace permet également d'aller à Jean-Luc Mélenchon d'aller sur le terrain de la diplomatie. "L'espace doit être un espace de paix (...). Il n'est pas possible de continuer à stocker ce qui permettrait de faire sauter 17 fois la planète", a encore avancé le parlementaire qui souhaite un désarmement nucléaire universel.

Thomas Pesquet, ministre

Interrogé au JT de 13H00 de France 2 sur une personnalité qu'il pourrait faire entrer dans son gouvernement, Jean-Luc Mélenchon a pensé à l'astronaute Thomas Pesquet.

"Compte tenu du fait qu'il a fait je ne sais combien de fois le tour de la terre, c'est certainement un des Français qui a le plus en conscience l'idée qu'il n'y qu'un seul écosystème et il y a un peuple humain, alors je crois qu'il nous encouragerait sans doute dans les bonnes directions", a expliqué le candidat de l'Union populaire

Un thème présent déjà en 2017

Ce n'est pas la première incursion de Jean-Luc Mélenchon sur le sujet de l'espace. Lors de sa visite en Guyane en octobre dernier, il avait assisté au 255ème tir d'un lanceur européen Ariane sur la base de Kourou.

"C'est un moment très émouvant qui contraste avec les débats misérables de la campagne. Je suis venu ici remplir ma tête de bonheur, de fierté, d’émerveillement humain", avait alors expliqué le candidat insoumis dans les colonnes de Ouest France.

En 2017, l'insoumis s'était déjà positionné sur le terrain en appelant à poursuivre "la présence permanente de l’être humain dans l’espace".

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles